Lyon, France – 28 avril 2016 – Merial, un leader mondial de la santé animale, a accueilli plus de 500 participants à l'occasion de son 4 e Forum aviaire international organisé à Barcelone pour évoquer le potentiel d'un secteur confronté à une augmentation de la demande mondiale en protéines animales sûres, abordables et abondantes. Des producteurs de volailles et d'œufs, aux côtés des plus grands scientifiques et experts de la santé aviaire venus de 70 pays, ont échangé sur les solutions permettant de prévenir et lutter efficacement contre les maladies, mais aussi sur les stratégies visant à augmenter la productivité des élevages et à optimiser l'efficacité des exploitations des producteurs de volailles.

La croissance démographique mondiale et la progression des classes moyennes dans de nombreux pays en développement signifient en effet que d'ici 2030, la production de protéines animales devra augmenter de plus de 30 % [1] .Les producteurs de volailles revoient donc actuellement leurs modèles économiques pour proposer une viande de poulet à la fois saine, abordable et en grande quantité. Dans un contexte mondial de plus en plus complexe, la production avicole a besoin de stratégies globales et évolutives en matière d'infrastructures, de systèmes de production, de prévention des maladies et de protection de l'environnement.

À l'heure où les grands producteurs de volailles multinationaux s'efforcent de produire des protéines à la fois sûres et dans des quantités jamais atteintes auparavant, Merial les aide à améliorer la santé et la productivité de leurs élevages et à augmenter l'efficacité et la rentabilité de leurs exploitations, partout dans le monde. Le Forum aviaire international de Merial est un prolongement de notre expertise vétérinaire sur le terrain, et des technologies et services que nous proposons dans plus de 85 pays. Cette opportunité de sensibilisation et d'échange d'informations permet d'améliorer la lutte contre les maladies aviaires et la productivité mondiale. »

Jérôme Baudon, responsable mondial de la division aviaire de Merial.

Au cours du forum, des présentations et des ateliers ont abordé les dernières tendances en matière de gestion avicole aux niveaux régional et mondial, l'évolution de maladies aviaires émergentes et réémergentes, les diagnostics actuels et futurs et les technologies vaccinales.

Lors de la séance d'ouverture, Nan Dirk Mulder, analyste expert en protéines animales chez Rabobank, a évoqué les opportunités pour les exploitants de bénéficier  du marché avicole (la filière avicole étant actuellement la plus porteuse sur le marché des protéines) en raison des faibles coûts de production, des qualités nutritionnelles de la viande de poulet et de la préférence des consommateurs pour des aliments abordables et pratiques. Il a souligné l'importance d'une meilleure efficacité de la production en raison de la pression croissante imposée par les maladies animales, les problèmes d'approvisionnement et de distribution, la sécurité alimentaire, le bien-être animal et la protection de l'environnement. Mr Mulder a également évoqué les modèles économiques des différentes régions et les dynamiques d'import/ export dans une industrie avicole de plus en plus mondialisée.

Plusieurs débats interactifs se sont focalisés sur la prévalence (avec souvent de grandes différences d'une région à l'autre) et l'évolution des maladies émergentes/ réémergentes dans le monde, notamment les maladies respiratoires, (grippe aviaire, virus de la maladie de Newcastle, maladie de Marek, bronchite infectieuse, mycoplasmose et laryngotrachéite) et les maladies digestives (provoquées par des virus, des bactéries, des coccidies, des histomonoses et d'autres parasites).

D'autres présentations ont quant à elles abordé les stratégies de prévention et de lutte contre ces maladies hautement endémiques qui peuvent menacer des élevages entiers et provoquent des pertes considérables en termes de qualité, d'approvisionnement et de rentabilité. Ces sessions ont considéré de nombreuses approches pour protéger de plus grands nombres d'oiseaux avec des méthodes plus pratiques, à moindre coût et limitant les impacts sur l'environnement, évoquant notamment :

  • Le diagnostic des maladies et les outils de suivi des vaccins ;
  • Les vaccins actuels et les nouveaux vaccins vecteurs en développement ;
  • Les modes d'administration des vaccins et les solutions d'équipement ;
  • Les couveuses automatiques et les techniques de gestion de l'incubation ;
  • La gestion, le nettoyage et la désinfection des élevages.

Dans le cadre du forum, Merial a annoncé de nouvelles formes d'utilisation de son produit novateur NeO, un vaccin sous forme de comprimé effervescent simple, pratique et écologique commercialisé pour la première fois en septembre 2015. Les comprimés NeO sont conditionnés dans des blister en aluminium léger et sont solubles dans l'eau, permettant une administration oculaire, orale (dans l'eau potable) ou par nébulisation. Ils offrent une utilisation plus pratique pour les éleveurs, une sécurité accrue pour les oiseaux et un meilleur respect de l'environnement. Le nouveau vaccin effervescent Avinew  NeO, déjà disponible dans 16 pays, permet l'immunisation contre le NDV et est actuellement déployé dans le monde entier. Merial a également présenté une étude d'évaluation du cycle de vie des produits comparant l'impact environnemental du nouveau comprimé effervescent NeO avec celui du conditionnement actuel en flacon d'Avinew au regard des ressources utilisées et des indicateurs d'empreinte carbone et eau. En France, le conditionnement de NeO a réduit l'impact sur le climat de 80 %, la consommation de ressources de 70 % et la consommation d'eau de 70 % grâce à une réduction du recours aux matières premières, à la réfrigération, au fret et à la distribution. L'étude a révélé que le conditionnement de NeO avaient un impact moins important quels que soient le lieu concerné et la réalisation d'économies substantielles à chaque étape du cycle de vie.

Le Forum aviaire international de Merial a également célébré le 10e anniversaire d'un vaccin vectorisé révolutionnaire mis au point par Merial, le VAXXITEK ® HVT+IBD, qui est utilisé pour protéger les élevages contre la maladie de Marek et la maladie de Gumboro, deux maladies immunosuppressives répandues mais dangereuses. Administré dans le couvoir, le vaccin permet une immunisation contre ces deux maladies en une seule dose. VAXXITEK HVT+IBD fait partie d'une série de produits mis au point par les équipes inventives du service Technologie et vaccination (VTS) de Merial. Ces experts de terrains passionnés présents dans le monde entier collaborent étroitement avec nos clients au sein même de leurs exploitations, leur proposant du matériel, une assistance technique, des audits et des formations pour mieux gérer la santé et la productivité de leurs animaux.

Depuis 30 ans, Merial travaille en partenariat avec des producteurs de volailles du monde entier pour améliorer la santé et la productivité de leurs cheptels avicoles grâce à une large gamme de solutions composée de vaccins de haute qualité, de technologies et services de vaccination sur site et d'une expertise vétérinaire unique. Ses vaccins permettent de prévenir de nombreux virus très contagieux susceptibles d'infecter des cheptels entiers et de provoquer des pertes financières considérables pour les éleveurs de volailles. Merial produit chaque année plus de 150 milliards de doses de vaccins destinés aux volailles proposées sous un millier de formes différentes afin de protéger les oiseaux du monde entier contre 20 maladies. L'entreprise continue d'investir massivement dans la recherche aviaire et les opportunités de développement de la filière en vue d'améliorer la protection et la sécurité de la production aviaire dans le monde.

À propos de Merial

Axé sur l’innovation, Merial est un leader mondial en santé animale, proposant une gamme complète de médicaments et de vaccins destinés à la prévention, la santé et le bien-être des animaux. Merial opère sur trois grands segments de marché : les animaux de compagnie, les animaux d’élevage et la santé publique vétérinaire. Ses produits ciblent plus de 200 maladies affectant un grand nombre d’espèces. Merial emploie 6 900 personnes et est présent dans plus de 150 pays dans le monde avec un chiffre d’affaires de plus de 2,5 milliards d’euros en 2015.

Merial est une société Sanofi.

Pour plus d’informations, consultez www.merial.com ; @Merial

Contact presse

Amanda.Evans@Merial.com  

Tél. : +33 607 953 408

Heidi.Dewit-Sommerfeld@Merial.com

Tél. : +1 678 638 3763

Références

[1] FAO. Comment nourrir le monde en 2050. Forum d'experts (2009). Nations unies : « World Population Prospects, 2015 Revision. »