Le marché de la santé animale dépasse largement le cadre du monde animal

Il concerne également la sécurité alimentaire, le contrôle des épidémies, la biodiversité, l'urbanisation et bien d'autres domaines. C'est pourquoi, chez Merial, nous sommes constamment attentifs à l'impact que notre travail peut avoir sur le reste du monde.

POURQUOI NOUS NOUS ENGAGEONS...

Nous constatons que l'expansion démographique, l'urbanisation et les tendances afférentes augmentent la demande de protéines animales saines, abordables et en quantité suffisante.

  • Mais l'industrie alimentaire mondiale perd chaque année environ 20 % de sa production à cause des maladies animales1
  • 1,5 milliard de personnes dans le monde dépendent du bétail pour se nourrir et/ou s'assurer un revenu2
  • 3 maladies infectieuses émergentes sur 4 touchant l'être humain sont d'origine animale3

Sur ces questions et bien d'autres, Merial contribue activement en relevant les défis.

 

 

Pour travailler le mieux possible, nous savons qu'il est primordial d'être constamment au cœur des problématiques globales de notre secteur. C'est pourquoi nous sommes régulièrement en contact avec les législateurs, les autorités réglementaires et les associations professionnelles, afin de rester informés et de pouvoir être entendus sur les principales questions qui concernent notre activité.

Références

  1. Site internet de l'OIE. (Éditoriaux). Mieux nourrir le monde en contrôlant les maladies animales.
  2. Site internet de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Production animale et santé.
  3. Site internet du Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) Centre national des maladies infectieuses émergentes et zoonotiques.
  4. Site internet de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) website. Comment nourrir le monde en 2050. Forum d'experts (2009).